Wallonie Poker
Bonjour, et bienvenue sur Wallonie Poker. Afin d'accéder à toutes les fonctionnalités et à toutes les infos du forum, n'hésitez pas à vous enregistrer. C'est simple et ça prend 2 minutes.

Au plaisir de faire votre connaissance.



 
AccueilCalendrierS'enregistrerConnexionGalerie
Partagez | 
 

 Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Becari
The Ruster
The Ruster
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22306
Date de naissance : 17/05/1978
Age : 39
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1   Jeu 8 Mai 2008 - 16:20

Stratégie détaillée pour un SNG 1 table


Introduction :

Peu satisfait de mon premier article sur les SNG, je me suis lancé à la quête de nouvelles sources.

Après plus d’un mois de fouilles et lectures en tout genre, je me sens maintenant capable de vous proposer un article, plus détaillé, sans doute plus didactique, et tout simplement beaucoup plus précis.



Avant d’aller plus loin dans l’analyse de la stratégie à adopter en SNG, il est important de savoir que pratiquer le Texas Holdem No Limit est un peu l’équivalent de dire que l’on pratique un sport de ballon.
Faire du cash-game, faire des tournois MTT ou faire des SNG, revient à jouer au football, au basket-ball, ou encore au volley-ball.
En gros, si l’élément de jeu est le même (le ballon), chaque discipline possède sa propre technique et son propre objectif.

En SNG, 30% des joueurs sont payés, contrairement au MTT où seulement 10% le sont.
En SNG, il n’y a que 6 ou 7 adversaires à battre avant d’être ITM.
En SNG, toujours en rapport au peu de participants, le nombre de jetons est aussi nettement inférieur, ce qui enlève les notions de profondeur quand les blinds augmentent.

Enfin, je pense qu’il est utile, avant de savoir si la discipline particulière vous convient ou non, d’en jouer au moins une centaine du même type (même site, même structure, même buy-in).



Venons en à du concret :

J’ai découpé un SNG en 4 phases temporelles critiques (on ne joue pas de la même manière dans aucune d’elles) :

1) Début d’un SNG
2) Le milieu d’un SNG
3) La bulle
4) ITM

1) Début d’un SNG:

Un SNG ne se gagne pas au début, mais à la fin.

Le style de jeu à adopter ici est Tight Passif (ultra serré).

Pourquoi ??

Parce qu’à ce moment, il y a encore beaucoup de joueurs en jeu, et les montants de pots très bas. Il ne sert dès lors à rien de s’envoyer en l’air avec des mains hypothétiques.
De plus, le fait de jouer ce type de jeu ultra serré, vous permet de donner une image de joueur ultra sérieux à la table. En plus le fait de ne pas jouer, vous permet de regarder et analyser le style de jeu des autres gratuitement.
Si vous pouvez monter des jetons avec des mains monstres, faites le. Cependant, n’oubliez pas que doubler votre tapis ne doublera pas sa valeur (si vous ramassez tous les jetons de la table, vous ne gagnerez que 50% du prize money)…Donc, pas de précipitation.

Vos jetons auront beaucoup plus de valeur plus tard dans le tournoi, aussi ne les gaspillez pas.

Que signifie être Tight-Passif ?

Réduire à outrance son éventail de mains avec lesquelles vous jouerez, en fonction de la position.

Début de parole :

AA, RR, DD, AR s, AR, et AD s

En milieu de parole:

AA, RR, DD, AR s, AR, et AD s, AD, VV

En fin de parole:

AA, RR, DD, AR s, AR, et AD s, AD, VV, AV s, AV, A10s, et A10.

N’entrez avec ces mains qu’en relançant.

En général, grâce à votre image de joueur serré, en relançant 3 fois la BB, vous serez respecté (en cas de limpers avant vous, pratiquez la relance renforcée : 1BB en plus par limper).

Si vous êtes sur-relancé, sur-sur relancez avec AA et RR, et callez avec toutes les autres paires dans l’idée de trouver un brelan. Jetez le reste.

Si quelqu’un a relancé avant vous, sur-relancez le avec AA et RR et payez le avec DD, AR s, AR, AD s, AD, VV et 1010. Jetez le reste.

Pour toutes les petites paires, de 10-10 à 2-2, callez juste la blind, et laissez tomber le coup si vous ne trouvez pas votre brelan. Si votre limp est relancé, adaptez vous au montant de la relance. Si c’est trop cher, jetez.

Autres principes :

-Ne volez pas les blinds (elles n’en valent pas encore la peine).
-Ne bluffez pas (il n’y a aucun intérêt à le faire pour le moment).
-Ne défendez vos blinds qu’avec un monstre (dites-vous qu’en acceptant ce vol, vous renforcez votre image).
-Evitez les continuation bet si vous ratez votre flop. (ex, vous relancez en début de parole avec AR s, vous êtes suivis 3X, le flop ne vous apporte rien, et bien check-foldez…votre belle main pré-flop ne vaut plus rien).

S’il est évident que vous ne jouerez pas beaucoup, voir pas du tout, dites vous que cette patience sera récompensée de deux manières plus tard :
1°) des joueurs vont sauter avant vous.
2°) vous garderez suffisamment de jetons pour quand ceux-ci vaudront plus chers.

Mouais... J'ai envie de jouer moi!!!!


2) Milieu d’un SNG:

Cette phase commence quand il ne reste plus que 5 ou 6 joueurs à table. On passe ici en mode short-handed, et l’agressivité est souvent récompensée.

C’est maintenant qu’on change de vitesse et qu’on tente de monter des jetons.

Restez Tight, mais passez par contre en mode agression.

L’éventail de mains de départ s’étend.

On peut maintenant jouer, en plus de celles jouées dans la première phase du SNG, des mains comme AJ, JJ, TT, 99 ou 88.

Parfois même KQs, KQ, KJs, KJ et AT.

Pour les petites paires ça dépendra avant tout de la position et surtout de ce que vous avez noté des autres joueurs à la table et de la façon dont ils réagissent à vos relances, s’ils défendent leurs blinds ou pas, s’il y a eu une relance avant, etc.

-Le continuation bet et le vol de blinds sont maintenant de rigueur (il faut profiter de votre image). Ne volez pas à chaque tour, mais…volez.

C’est dans cette phase qu’on se rencontre de l’importance de préserver un capital pour y arriver. En effet, la plupart des coups gagnés en SNG se font via des mises et des relances conséquentes sans aller à l’abattage. Si vous avez moins de jetons, vous perdrez de la fold-equity.
Quelques trucs :

-Synchronisez vos vols de blinds avec l’augmentation de ces dernières.
-Changez régulièrement de vitesse (agressez, faites vous oublier, puis revenez en mode agression).

Pour conclure cette partie : 2 moves intéressants.

a) Phil Van Sexton’s move : (à ne pas faire systématiquement, mais si on arrive à le placer, ça rapporte).

Punir les limpers depuis les blinds.

Ex : blinds 50-100.

3 limpers.

Vous êtes BB, vous envoyez votre tapis (au moins 10X la blind) avec n’importe quelle main.

Attention, vérifiez bien qu’un des limpers n’ait pas un trop petit tapis… L’objectif ici est de ne pas être payé.

b) varier le jeu depuis la Small Blind.

Dans le cas où tous les autres joueurs seraient couchés.

-une fois, relancer.
-une fois, folder.
-une fois, caller. Puis miser sur le flop (3/4 du pot).

Ce changement de rythme faussera la lecture de vos adversaires.

Comme vous êtes en 1 vs 1, n’hésitez pas à caller avec un monstre.


Dernière édition par Marcelbecari le Dim 6 Juin 2010 - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Becari
The Ruster
The Ruster
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22306
Date de naissance : 17/05/1978
Age : 39
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1   Jeu 8 Mai 2008 - 16:20

3) La Bulle :

Avant de commencer cette 3ème partie du SNG, un rappelle tout simple sur la notion de M.

Le M de Magriel = au nombre de tour de table que vous pouvez financer avec votre tapis.

En MTT :

M > 20 : On a le temps d’attendre
M > 10 : Il faut commencer à jouer agressivement
5 > M > 10 : Il faut jouer très agressivement pour pouvoir survivre si on vise une TF ou une bonne place payée.
M < 5 : Mode All In « in the dark » ON quelque soit la position, la main ou la cote.

En SNG c’est différent :

M > 20 : On a le temps d’attendre
M > 10 : On a toujours largement le temps d’attendre
5 > M > 10 : On a encore le temps mais il ne faut pas s’endormir
3 > M > 5 : Là il faut employer le jeu Tight-agressif (TAG) – Mais attention rien n’est perdu.
3 > M > 1 : Envoyer la boite mais avec une main décente (évitez les 72 hors position…).
N’envoyez la boite que quand personne n’a relancé avant vous)


D’où vient cette différence ?

En MTT il y a beaucoup de joueurs, parfois 50, parfois 100, parfois 300 etc. Dans les moments avancés du tournoi, il n’est donc pas rare de voir des joueurs qui couvrent notre tapis plus de 10 fois. Si on se laisse manger par les blinds, lorsqu’on se retrouvera avec un M=5, il y aura de fortes chances qu’un ou plusieurs joueurs qui nous couvrent largement payeront notre tapis puisque celui-ci ne représente que 5%, 10% ou 20% max de leur propre tapis.

En SNG, il n’y a que 10 joueurs au départ. Même dans les moments avancés du tournoi, il est excessivement rare qu’un joueur nous couvre autant qu’en MTT. Et si un joueur nous couvre de 5 ou 6 fois, c’est souvent que beaucoup de joueurs à la table ont déjà été éliminés…

Par conséquent un tapis avec un M=3 fera peur même aux joueurs qui nous couvrent car ce tapis chez nous peut représenter la moitié ou plus de la masse totale des jetons de nos adversaires. Autant vous dire qu’ils y réfléchiront à deux fois avant de vous payer avec une poubelle.

En complément de la notion de M, il convient aussi d’adapter le montant de ses relances au mode du tournoi SNG. Une relance non pas de 3xBB mais de simplement 2,5xBB suffira à faire passer la plupart des joueurs et vous évite ainsi de trop vous engager. Vous montrez votre agressivité, vous montrez la force de votre jeu et vous prenez une option psychologique suffisante, avec l’appui de votre image tight (qui en a quand même pris un petit coup pour les joueurs les plus observateurs de la table), pour le flop à venir.

Revenons-en à notre bulle :

Nous reprenons maintenant à la bulle du tournoi SNG. Il reste 4 joueurs et 3 joueurs seront payés.

Deux cas de figure :

A) Vous avez des jetons (M entre 5 et 10 ou plus).

On conserve la même stratégie que lors de la 2ème phase du SNG. Mais là ce sera dans la façon de voler les blinds que la différence se fera.

Il faut cibler les joueurs que l’on couvre (ne volez pas la blind d’un joueur qui vous couvre sous peine de sortir à la bulle). Continuez de gérer votre rythme de vol mais en augmentant la fréquence. Faites par exemple 2 fois sur 3 ou 3 fois sur 4 une relance sur les blinds lorsque personne n’a relancé avant vous.

Continuez de rester particulièrement rigoureux à l’étude du rythme des autres joueurs à voler les blinds mais également pour tenter un petit coup de bluff ou pas.

Envoyez la boite avec un bon jeu contre un short stack qui est de blind ou de sur blind.
Vous allez voir que votre petit jeu va finir par l’agacer et qu’il fera une erreur avant vous si vous êtes rigoureux.

Faites très attention aux joueurs short stacks qui boitent!

Etudiez son rythme :
Dans quelle position tente t-il ces moves?
Avec quelle fréquence? etc.

Ne cherchez pas forcément à le sortir tout de suite. Lui il est prit par le temps. Pas vous ! Attendez le bon moment !

Ca veut dire quoi ? Ca veut dire qu'il faut toujours, comme vous le savez, une meilleure main pour payer une relance ou un tapis que pour envoyer.
En effet, le relanceur short stack a une range assez large.

Ca peut aller du 56s à AA en passant par TOUTES les autres mains puisqu'il est obligé maintenant de prendre des risques.

A vous de ne pas vous laisser piéger. Laissez le voler quand vous n'avez pas de quoi payer et n'hésitez pas à payer quand vous avez un jeu.

Lorsqu'un short stack va vous envoyer la boite vous devez vous demander "Avec ma main, est-ce que je bats Ax? Est-ce que je bats une petite paire? Est-ce que je peux être en coin flip? Si oui alors il vous faut payer!

Attention aux mains pièges dans ces cas là comme A2 ou KQ ou KJ ou QJ.

Ce sont des mains tentantes. Mais elles sont derrière contre beaucoup de mains.

Si vous choisissez de payer avec ces mains là, alors il faut que vous sachiez pourquoi :

J'ai beaucoup de jetons et je peux tenter un 60-40 et prendre le risque de perdre ce coup. Mon adversaire boite à chaque fois qu'il a le bouton il n'est donc pas dit qu'il a un as ou une petite paire à chaque fois et je suis probablement devant. De même, attention aux mains qui ne battent rien comme 22 ou 33 ou 44. Elles sont en coin flip contre toutes les mains quasiment et sont largement derrière toutes les pp supérieures.

Apprenez à relancer avec toutes ces mains dont nous avons parlé et à jouer le flop. Mais apprenez aussi à les jeter lorsque vous n'êtes pas à l'initiative du coup.

B) Vous êtes très faible en jetons (M entre 4 et 1).

Là il y a deux écoles :

Employer la méthode U.A.A.I.I.T.D. (Ultra-Agro-All-In-In-The-Dark).
Avantage : Elle vous permet de gratter un ou deux petit pots.
Inconvénient : Les joueurs qui vous entourent et qui vous couvrent vont très vite s’apercevoir de votre manège. Il y a bien au moment où ils vont se mettre à plusieurs pour vous payer et tenter de vous sortir.
Mais cette stratégie peut être gagnante sur une table où il n’y a que des serrures.

La méthode de la Fougère : Se laisser mourir sans un monstre (AA, KK, QQ, AK, JJ, AQ) hors position et attaquer les blinds avec la position avec un bon jeu (TT, 99, 88, AJ, AT, A9, A8, KQ ou KJ).
Cette technique a l’avantage de vous laisser une chance de revenir ou de laisser les autres s’entre tuer pour simplement viser la 3ème place et donc être payé.
Mais elle a l’inconvénient de devoir se laisser mourir.
Cette technique est très profitable à une table de chacals (LAG). Si vous êtes payé une fois ou que vous payez, vous allez souvent doubler et revenir à un M qui vous laissera plus de liberté d’action.

Si vous n’avez pas de jetons à la bulle la stratégie à adopter sera donc fonction de la table à laquelle vous vous trouvez et de l’étude que vous avez faite des joueurs tout au long du SNG.

Si votre M = 3 ou 4, Méthode 1.

Si votre M = 1 ou 2, Méthode 2.
Une dernière chose : L'alliance pour sortir un joueur :

Cette stratégie est uniquement valable lorsque vous avez des jetons. Ne vous amusez pas à faire ça si vous êtes faible en jetons. Ne vous inquiétez pas, les bons joueurs qui ont des jetons autour de vous ne tarderont pas à utiliser cette stratégie.

Pour la plupart, vous connaissez cette stratégie mais on va quand même l'expliquer en prenant un exemple concret :

Il reste 4 joueurs à la table. Top 3 payé. Blinds 150$-300$.
Joueur A = 6000$ (BB)
Joueur B = 3000$ (UTG)
Joueur C = 1000$ (Bouton)
Vous = 5000$ (SB)

Vous voyez ici que le joueur C est très short stack. Ca fait plusieurs fois qu'il envoit la boite pour prendre quelques blinds et espérer survivre. Il est au bouton lorsque ce coup arrive :
Joueur B (UTG) : Fold
Joueur C (au bouton) : raise 1000$ and is All In
A vous de parler.

Vous avez une poubelle. Oui mais le joueur A qui a beaucoup de jetons a probablement repéré le manège du joueur B également. Il est CL et va peut être s'allier avec vous si vous ne faites que payer. Ici, bien que vous ayez une poubelle en mains, vous savez qu'à deux joueurs contre un vous avez plus de chances de toucher et de sortir le joueur short stack d'autant que peut être n'a t-il pas une main extraordinaire et qu'il cherche juste à voler les blinds pour espérer survivre un tour de plus.
PAYEZ !

Tentez d'attirer le joueur A dans le coup pour sortir le short stack et entrer dans l'argent. Pour la suite de ce coup, très simple. Vous êtes à deux contre un. Il peut y avoir un Side pot. Inutile de miser et d'ouvrir un side pot ici. Le but est juste de pouvoir sortir le short stack en allant jusqu'au show down. Donc check check check sur chaque street.

Evidemment, si vous avez les nuts ne vous privez pas non plus de prendre de l'argent au Chip-leader.

Si c'est le CL qui ouvre un side pot alors vous devriez logiquement lui faire confiance. La majorité du temps ici le joueur ne bluffera pas et aura un vrai jeu. Jetez vos cartes.



Attention, quand on est super chip-leader, il est parfois intéressant de jouer le petit tapis à 1vs1, quitte à le relancer dans le tournoi.

La bulle est un moment très profitable pour que le chip leader monte des jetons.

Faites en fonction du montant du petit tapis…

4) ITM :

Ici pour la plupart des joueurs les jetons gagnés redeviennent aussi profitable que les jetons perdus.

Vous pouvez gambler à souhait sur les coin-flips et autres.

Avec une structure classique de payouts (50/30/20) mieux vaut faire 1er/3e/1er/3e (140) que 2e/2e/2e/2e! (120).


Donc, passez en mode « je dois prendre un pot sur trois ».

Voilà, mes sources sont multiples mais ma principale vient d’un Wameur de Wam-poker.net

En espérant que cet article vous a plu.


Marcel.
Revenir en haut Aller en bas
Emilio



Masculin
Nombre de messages : 244
Date de naissance : 06/09/1976
Age : 41
Localisation : aubange
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1   Jeu 8 Mai 2008 - 16:32

Du tres bon boulot .Excellente analyse .
Si tout le monde jouait comme sa dans les S&G sa serait du beau poker.Mais on tombe tous sur les station call,les maniaque qui suivent tout et pire encore.
Les bases sont trés bien "sauf" qu'il faut jouer par rapport a sa table.
Je m'explique en 2 mots.Faut faire le contraire de tout le monde.
Si sa joue trop serré.Attaquer 1coup sur 2,laisser tombé la pression 4-5 main pour l'image,puis recommencer , et pas sur les mêmes personnes.
Si la table et trés large,alors la jouer un peu plus serré mais aussi les cotes du pot...
Je suis du style a ne pas vouloir gagner la 3eme places.Je suis la pour la 1er , alors quant il reste 4 joueurs,j attaque le 2eme et le 3eme.Car il veulent etre payer et il risqueront pas leur tapis avec des poubelles Very Happy

Voila en gros ..
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
pulsin

avatar

Masculin
Nombre de messages : 793
Date de naissance : 24/01/1979
Age : 38
Localisation : Morlanwelz
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1   Sam 10 Mai 2008 - 13:06

good job Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DaV

avatar

Masculin
Nombre de messages : 372
Date de naissance : 12/01/1977
Age : 40
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1   Sam 10 Mai 2008 - 14:01

Excellent, on voit la stratégie "Classique" très bien analysée et expliquée. Bravo Marcel.

Il est à noter que de plus en plus de joueurs utilisent cette technique avec succès, et certains pro utilisent justement cela à leurs avantage en jouant complétement à contre courant...

L'exemple sur un SnG short haded avec ManuB de la team Winamax pour illustrer ça:

http://www.winamax.com/ecole-de-poker_videos-des-pros_manub-1

Les deux approches sont éfficaces et EV+
Revenir en haut Aller en bas
pbatbass

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1615
Date de naissance : 08/09/1966
Age : 51
Localisation : PRESLES
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1   Sam 10 Mai 2008 - 16:36

Bon boulot Marcel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Stratégie détaillée pour un SNG 1 table partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wallonie Poker :: Accueil :: Discussions libres :: Le bar de la gare-
Sauter vers: